Actu

Fria : Remise des attestations de fin de formation à 15 jeunes filles prise en chargent par le Women’s Meeting Day

Dans la matinée de ce samedi 29 août 2020, la présidente du Forum Women’s Meeting Day, Fatoumata Binta Diallo a pris part à la remise de certificat de fin de formation d’une quinzaine de jeunes de filles de la préfecture de Fria. Cette rencontre a été présidée par la cheffe de cabinet du Ministère des Droits et de l’Autonomisation des femmes, Mme Kourouma Ramatoulaye Camara. 

Du 15 au 21 Aout, le Centre d’Autonomisation des Femmes de Fria a lancé la 4ème édition des vacances d’opportunités. Ce programme permet aux jeunes filles de la ville de l’Alumine de suivre gratuitement des formations financées par les bailleurs de fondsµ. Pour cette édition, le Forum Women’s Meeting Day a pris en charge 15 jeunes filles pour suivre une session de formation à l’esprit entrepreneurial et saponification artisanale. 

A l’occasion de cette remise, le Directeur du CAF-Fria, M. Doubany Camara est dans sin discours revenu sur l’objectif visé par ce projet Vacances Opportunités. 

« La série de formation initiée par le CAF de Fria dans le cadre du programme Vacances Opportunités consiste à dispenser aux jeunes filles lycéennes, étudiantes, diplômées et qui sont intéressées par l’entrepreneuriat féminin. Des modules tendant à renforcer leur compétence en vue de leur donner les moyens d’agir plus particulièrement sur leur environnement et les doter des capacités à bien leur future structure pour une bonne performance et d’une rentabilité » a-t-il indiqué.  

Les thématiques dispensées au cours de cette série de formation  sont entre autres le management des organisations, technique de montage de projets, l’élaboration des plans d’affaires, maitrise des techniques améliorées de saponification, de teinture, de transformation agroalimentaire. 

De son côté, la présidente du comité d’organisation du WMD a donné les motifs qui ont poussé son organisation  à délocaliser cette formation vers Fria. « Notre Forum depuis trois ans maintenant, nous accompagnons les jeunes filles et femmes à Conakry. La Guinée ne se limite pas qu’à Conakry, nous avons donc décidé de s’impliquer activement sur les couches féminines de l’intérieur du pays plus précisément la ville de Fria. Ces jeunes filles aujourd’hui savent ce qu’elles veulent parce qu’elles veulent se former, apprendre un métier afin de subvenir à leur besoin. Je voudrais donc vous dire que le WMD est là pour vous et nous vous accompagnerons dans toutes les initiatives qui visent à rendre la femme autonome » a-t-elle précisé. 

Pour sa part, la Cheffe de Cabinet du Ministère des Droits et de l’Autonomisation des Femmes a salué les efforts consentis par les responsables du centre  pour l’amélioration de la qualité d’apprentissage des élèves. Aujourd’hui M. le Directeur vous devrez être d’être le premier centre à exécuter ce programme de vacances opportunités. Ce programme qui vise une série de formation pour les filles de Fria. 

La cérémonie a pris fin par la remise des attestations aux bénéficiaires et la visite de certains ateliers de couture et de saponification entretenus par le CAF de Fria.  

Actu

3ème édition du WMD : La présidente du Comité d’Organisation s’exprime à cœur ouvert

Jeune Dame entrepreneure, Fatoumata Binta Diallo est l’organisatrice du Forum Women’s Meetings Day à Conakry. Depuis ans, elle réunit des femmes modèles dans de domaines spécifiques à travers des séances de formation, de coaching ainsi que des mentoring. Après deux éditions bien réussit avec des moyens à bord, elle compte s’investir davantage pour l’émancipation de la couche féminine. Pour savoir tout sur son ambition, lisez son interview !!!  

1-Bonjour Madame, présentez-vous aux lecteurs ?

Bonjour, je m’appelle Diallo Fatoumata Binta, je suis la présidente du comité d’organisation du Forum Women’s Meeting Day en Guinée.

2-Vous êtes directrice générale de la structure FABIDIA EVENT & COM et initiatrice du forum Women’s Meeting Day, comment vous est venue l’idée d’entreprendre dans ce domaine ?

Vous savez, je suis quelqu’un de très passionnée et surtout de très téméraire 

Il est difficile de me faire renoncer lorsque j’ai un objectif dans la tête. L’idée d’entreprendre me vient de ma mère, Elle n’a jamais eu la chance d’étudier contrairement à moi mais elle a toujours été cette femme indépendante et courageuse aussi longtemps que je m’en souvienne. Féministe dans l’âme depuis toute petite et convaincu que la gente féminine contribuera sans aucun doute à un développement considérable au sein de nos sociétés. Pour moi, il était primordial d’apporter mon petit plus dans la promotion du leadership féminin et de l’entreprenariat féminin dans mon pays la Guinée.

3-Qu’avez-vous éprouvé quand vous vous êtes vraiment lancée ?

Beaucoup de satisfaction, mais également beaucoup de stress car je savais maintenant que la machine était bel et bien lancée et qu’il était hors de question que je déçoive toutes ces personnes qui ont cru en moi et en ce projet.

4-Quel est le challenge le plus difficile que vous avez à relever ?

Chaque année, est un nouveau combat dans tous les sens du terme, vous savez quand on est jeune, on a tendance à être souvent sous-estimé dans le milieu professionnel encore plus quand on est une jeune femme. On doit se battre doublement à tous les niveaux. Mes challenges sont nombreux, mais le plus important pour moi, est de pérenniser ce forum qu’il soit là pendant longtemps encore et qu’aux files du temps avec les ressources financières nécessaires qu’on puisse le faire grandir cet qu’il aille au-delà des frontières. 

5-Bientôt la troisième édition, quelle sera la particularité ? 

Cette année, on a vraiment voulu nous accentuer sur le made in Guinea, promouvoir la culture guinéenne, mettre en lumière non seulement cette femme working girl, mère et entrepreneuse qui arrive à allier vie professionnelle et vie familiale mais aussi cette mère vendeuse qui se lève tous les matins de bonheur pour pouvoir subvenir aux besoins de sa famille. Car c’est tout ça, la femme Guinéenne, cette femme courageuse et battante. Women’s Meetings Day, c’est un forum qui ouvre ses portes aux femmes de mon pays. Nous voulons donner la parole à toutes ces femmes, qu’elles puissent s’exprimer dans la langue qui leurs sied. 

Pour cette 3ème Édition, il est question de mettre en lumière les femmes de chez nous et les produits de chez nous. Ormis les différents panels, nous octroyons comme l’année dernière des formations gratuites à une cinquantaine de femme en développement personnel mais aussi en communication digitale, à ce niveau, le thème qu’elles aborderont sera : Comment développer son business grâce au digital ?

Nous essayerons de les outiller et le leur montrer les avantages des réseaux sociaux dans le développement de leurs business. Également dans cette 3ème Édition des stands avec de diverses expositions de produits locaux. Comme vous l’aurez remarqué, cette année nous avons vraiment voulu mettre un accent particulier sur le made in Guinea.

Actu

Émancipation des femmes sur l’utilisation des réseaux sociaux : Tenue à Conakry de la 1ère édition Women’s Meetings Day

La Ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance, Mme Diaby Mariam Sylla  a présidé ce mercredi  26 septembre 2018  à l’hôtel Noom, la première édition  du  Digital au cœur de l’entrepreneuriat féminin. Objectif, permettre aux femmes de s’illustrer  positivement sur les réseaux sociaux.

Ce projet initié par Mlle Fatoumata Binta Diallo, présidente de la structure FABIDIA Events and Com, s’inscrit dans le cadre de l’émancipation des femmes afin qu’elles s’expriment davantage mieux sur les réseaux sociaux en ce 21ème siècle.

Pour elle,  le digital est devenu un outil incontournable pour assurer un  bon développement du monde actuel.

« L’organisation de cet événement vise à amener les femmes guinéennes à s’exprimer très bien sur les réseaux sociaux. Il faut comprendre qu’à ce stade du développement, on a beaucoup besoin du digital ; c’est pourquoi, j’ai choisi le thème : « Le  digital au cœur de l’entrepreneuriat féminin… Je peux vous dire que, financièrement ça n’a pas été facile. Mais heureusement, grâce à beaucoup d’appuis, j’ai réussi. Je peux dire que, pour un début, mon objectif a été atteint. Pourquoi : il y a eu beaucoup de femmes qui ont effectué le déplacement ; ce qui était mon souci. Et, je pense qu’à leur retour, elles pourront relayer aux autres femmes, ce qu’elles ont reçu ici. J’estime que la 2ème édition sera meilleure que cette première », précise Mlle Fatoumata Binta Diallo.

À noter que la cérémonie de clôture a été meublée par la remise des satisfécits à des panelistes. L’une d’entre elle, Kadiatou Konaté affirme : « C’est un grand plaisir pour moi de prendre part à ce genre d’événements. Vu l’importance du digital, les femmes guinéennes ne doivent pas être mises de côté. Actuellement, le digital est important ; je suis  une activiste du leadership féminin et, nous encourageons toutes les structures qui accompagnent les femmes et surtout,  celles qui ne sont pas lettrées ».

Source : Guineequotidien